Activités Non classé Tête à tête avec

Je suis semi-marathonienne!!!!

24 octobre 2019

Vous êtes nombreuses à avoir suivi ma préparation et mes 21 kms de dimanche dernier, et vous êtes toutes aussi nombreuses à m’avoir posé plein de questions. Alors je me suis dit, rien de mieux qu’un article 100% reality life où je vous livre tout.

Quand et comment j’ai décidé de faire le semi-marathon?

Pendant ma grossesse pour Louise, je n’ai fait aucun sport. Et dès que j’ai accouché, je n’avais qu’une idée en tête, reprendre la course!!!! J’ai repris la course en Mars, et les premières sorties étaient difficiles, car presque 1 année sans course et un périnée qui était encore en rééducation. Mais j’ai rien lâché!!!! Plus je courrais, et plus les bonnes sensations revenaient.

Et puis un matin, je me suis levée et je suis dit ” JE VEUX ETRE SEMI-MARATHONNIENE!!! et à TOULOUSE car vous connaissez mon chauvisme !!!

Et alors là, je me suis lancée dans une grande campagne de propagande auprès de mes amies, car oui, je sais ce que je veux mais j’ai besoin de mes best friends…. rire. Ma meilleure amie, Christelle, m’a dit OUI, et avec un peu de recul, je pense qu’elle avait besoin de moi pour prendre la décision de s’inscrire et moi, j’avais besoin d’elle pour courir à Mes côtés. Nous sommes binôme de course depuis plus de 15ans. La boucle sera bouclée quand nous aurons franchi le 41kms, main dans la main. Quand elle lira ça, elle fera une syncope!

Bon là, vous vous dites, elle envoie du lourd !!!

Attendez, la suite arrive… rire

Comment s’est passé l’entrainement?

Nous n’avons pas suivi un programme particulier. Nous avons réellement commencé l’entrainement à la rentrée de Septembre. Nous sommes parties de 12kms et chaque dimanche, nous faisions 1km de plus jusqu’à atteindre les 19kms. Comme vous le savez, j’ai repris le travail en septembre, donc je n’avais le temps que pour une sortie par semaine.

Quels équipements as-tu?

L’avantage de la course, c’est que tu n’as besoin que d’une bonne paire de Running. Perso, je suis assez fidèle à la marque Asics. J’utilise l’application RUNTASTIC pour mes stats, car au grand désespoir de mon père, je cours avec mon portable plutôt qu’avec une montre de sport ( coureuse du dimanche!!!).

Mes difficultés

15 jours avant le jour J, j’ai terriblement souffert du dos, tellement que j’ai eu très peur de ne pas pouvoir participer à la course et 5 jours avant la course, mes dents de sagesse m’ont énormément fait souffrir. Bref, je n’étais pas en grande forme… 3 jours avant la course, mon dos commençait à me laisser un peu de répit. IL me fallait maintenant un certificat médical, chose que j’ai obtenue le vendredi soir. Ça y est, j’étais Enfin prête, administrativement et physiquement pour réaliser mes 21kms.

La veille

Le samedi, nous avons récupéré nos dossards, le stress est monté d’un cran. Nous étions à la fois stressées mais tellement excitées, bref, nous étions en train de savourer chaque moment de notre challenge. Un diner et un dodo très tôt, digne d’une petite mamie en maison de retraite.

L’alimentation

Je n’ai pas fait un régime alimentaire particulier. Je n’ai uniquement pas bu d’alcool de la semaine, j’ai mangé équilibré, j’ai limité le sucre (car je n’ai pas réussi à l’arrêter) et le samedi soir, un gros plat de pâtes. Mais surtout 2L d’eau par jour.

Pourquoi ne faut-il pas prendre de sucre 15jours avant la course ( non ce n’est pas une nouvelle technique minceur rire)? Tu déshabitues ton corps au sucre, et lorsque pendant la course, tu auras une baisse de régime, tu prendras une dose de sucre, et sera bien plus efficace si tu as fait ton sevrage 15 jours avant.

Je n’ai pas réussi ce sevrage et je ne te cache pas qu’au 17ème km, je l’ai regretté car je n’avais plus de force et le sucre n’a pas été assez efficace.

Au petit déjeuner, j’ai déjeuné ce qu’il me faisait plaisir et qui allait me tenir au corps. Tartines de pain au céréales, beurre, un verre de jus d’orange, et du thé et j’ai bu 1/2 litre d’eau avant le départ.

Le jour J

Levée 6h, le réveil le plus easy de la semaine!

8h, l’heure du rendez-vous avec ma chris, je suis bien entendu arrivée avec 30min de retard, ce qui l’a légèrement stressée…

8:45, un dernier petit pipi et direction la ligne de départ

8:47, dernière petite vidéo à nos proches avec le stress à son maximum

8:50, GOOOOOOOO!

Les premiers kilomètres étaient hyper sympas, les coureurs rigolaient, certains écoutaient le match de rugby, d’autres parlaient.

10Kms, la moitié. Je commençais à avoir une crampe et nous avions une grande envie de faire pipi, et oui ça arrive même au meilleur d’entre nous…! rire. Et là m, malheureusement pour nous les filles, les garçons sont bien plus aidés que nous… 2 options s’offraient à nous, soit aller dans un bar, et nous perdions du temps, soit entre 2 voitures dans une petite rue… je vous laisse imaginer laquelle des 2 solutions nous avons choisi … rire

13kmS, Nos amis, notre famille étaient là pour nous soutenir et nous encourager, tu ne peux pas imaginer le bien et le boost que cela te donne.

15 kmS, Mon mollet me fait toujours aussi mal, alors je tente de m’étirer pendant que Christelle nous récupère 2/3 trucs à manger et surtout de l’eau.

A partir du 15ème km, nous commençions à voir des participants en PLS dont un en très mauvais état, nos jambes commençaient à tirer.

17 kms, nos jambes tirent de plus en plus, la fatigue se fait de plus en plus ressentir, bref à ce moment là, c’est le mental qui prend le dessus.

Et là, j’ai pensé à mon père qui me disait souvent, TOUT SE JOUE DANS TA TETE!!!

19km5 place Saint Etienne, notre fabuleuse équipe de supporters, assis à un bar ( bande de batards!!! rire), ils nous ont donné ce dernier encouragement dont nous avions besoin avant la ligne d’arrivée.

20km5 gros coup de mou pour moi, ma meilleure amie me prend la main pour ne plus me la lâcher jusqu’à l’arrivée.

2H12 après notre départ nous étions semi-marathoniennes, tellement fières d’y être parvenues et tellement heureuses d’avoir partager ça avec ma meilleure amie sous les yeux de nos familles et nos amis.

Je te souhaite de vivre cette expérience du dépassement de soi car c’est une telle fierté de réaliser ses rêves.

Et toi,c’est quoi ton prochain challenge?

J’espère que cet article t’aura donné envie de te dépasser et t’aura permis de vivre avec moi mon rêve de semi.

Je vous embrasse

Cha


Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre Guchen 25 octobre 2019 at 10 h 07 min

    Vous êtes des winneuses les filles 🥰

    • Répondre Charline Mateu 12 novembre 2019 at 12 h 58 min

      Merci ma sis plein de bisous

  • Répondre Christelle 8 novembre 2019 at 19 h 01 min

    Ouaaaaaaouuuuh 💪🏼 ! 👏🏼 Trop beau ! 👍🏼Bel article mais Putain tu m’as fait chialer 😿
    💗 par contre trouve toi une autre meilleure amie pour les 42 bornes ! Mdr 😂
    Plein de bisous d’amour ma chacha championne et demi-marathonienne !

    • Répondre Charline Mateu 12 novembre 2019 at 12 h 57 min

      rire merci ma nin. Plein de bisous

    Laisser un commentaire